Recommandation de la Haute Autorité de santé et extension des compétences vaccinales

Question n° 21300 adressée à M. le ministre des solidarités et de la santé
À publier le : 09/03/2021
Texte de la question : Mme Patricia Schillinger attire l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur la stratégie vaccinale et les recommandations émises par la Haute Autorité de santé (HAS) concernant l’extension des compétences vaccinales des pharmaciens, des sages-femmes et des infirmiers pour les vaccins contre la Covid-19. Alors que l’épidémie de coronavirus reste à un niveau très élevé et que le système sanitaire demeure sous pression en raison notamment de la progression des différents variants du virus, la vaccination rapide des plus fragiles est plus que jamais un enjeu central. Dans ce contexte, la Haute Autorité de santé a identifié plusieurs leviers pour vacciner plus vite les personnes les plus vulnérables et lutter contre les inégalités d’accès au vaccin. Si à ce stade de la campagne vaccinale, la HAS recommande de favoriser la prescription par les médecins compte tenu d’une disponibilité encore limitée des vaccins contre la Covid-19, elle considère que la simplification à leur accès par la multiplication des lieux de vaccination et la diversification des vaccinateurs constituent des leviers à la vaccination permettant par ailleurs d’agir au plus près de la population à vacciner. Aussi se prononce-telle en faveur de l’extension des compétences vaccinales des pharmaciens, des sages-femmes et des infirmiers pour l’ensemble des vaccins contre la Covid-19 incluant les vaccins à ARN messager. Enfin, elle recommande plus largement d’amplifier les dispositifs « permettant d’aller vers les personnes isolées à domicile, en incapacité de se rendre dans les centres de vaccinations ou les établissements hospitaliers, ainsi que vers les personnes précaires ou vivant dans des zones territoriales défavorisées et confrontées à des freins dans l’accès aux soins en général, et à la vaccination contre la Covid-19 en particulier ». En conséquence elle lui demande si, dans le but d’accélérer la campagne vaccinale notamment en faveur des plus vulnérables et des plus isolés, il compte approuver les recommandations formulées par la HAS et s’il prévoit, entre autres, l’extension des compétences vaccinales des pharmaciens, des sages-femmes et des infirmiers.
 

 

Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email